Monarchie de France

Nouveau site, sous-titré "Moderne et nécessaire", qui prône un retour à la monarchie mais pas un retour à l'Ancien Régime. Son projet est très proche de celui de notre site. Nous lui souhaitons la bienvenue sur la toile royaliste.

orientation : légitimiste

lien : https://monarchiedefrance.wixsite.com:website

Démocratie royale

Site légitimiste ultra-catholique. Malgré une foison de textes doctrinaux souvent fort intéressants, on peut reprocher à ce site d'être trop réactionnaire. Pour ce site, la démocratie doit s'exercer à l'intérieur des corps sociaux, comme c'était le cas sous l'Ancien Régime. Il n'est pas question de démocratie au niveau national.

orientation : légitimiste

lien : http://www.democratie-royale.org

Nous donnons ci-dessous la parole à un jeune royaliste qui va nous proposer régulièrement des articles sur divers sujets.

Chronique d'un jeune royaliste

La liberté en France

Nous sommes en France, sous la république, libres. C'est-à-dire, par rapport à certains autres pays ou même par rapport à la monarchie absolue sous Louis XIV, où les sujets ne pouvaient pas ou ne peuvent pas contester la politique du roi, du dictateur ou de l’émir. Le problème aujourd'hui, c'est qu'on peut (pas tout le temps) dire qu'on n'est pas d'accord avec les décisions prises par le gouvernement mais les dirigeants ne réagissent pas. On a l'exemple avec les nombreuses manifestations et mobilisations comme pour le mariage pour tous, les gilets jaunes et encore plus.

Mais quelquefois, on ne peut pas critiquer la république en général. D'ailleurs, des sites royalistes sont supprimés.

On peut constater que, sur le thème de la liberté, on n'a pas tellement avancé par rapport à l'époque de Louis XIV puisqu'il n'y a maintenant que les gens de gauche qui peuvent s'exprimer, parce que oui, la droite en politique doit se taire.

Comme quoi, vive la liberté.

A.A.S.

Mis en ligne le 7/01/2020 

Foire aux idées reçues

"La cinquième république est une démocratie."

 → C'est faux ! C'est une oligarchie.

    ► en savoir plus

"La royauté ne peut pas revenir en France."

 → Absurde !

► en savoir plus

"Les royalistes veulent restaurer l'Ancien Régime."

 → C'est très réducteur !

► en savoir plus

louis-xiv-of-france_5406583.jpg

L’État, c’est lui ! Ou l’arnaque de la « séparation des pouvoirs »

Par François des Millets

« L’État, c’est moi ». C’est avec ces quelques mots, que d’ignobles faussaires ont cru pouvoir mettre dans la bouche du grand Roi Louis XIV, que l’idéologie révolutionnaire a jugé bon de faire croire en l’absolutisme du pouvoir monarchique dans la France d’Ancien Régime.

Union des Royalistes Français

Site créé par notre ami, auteur de la "Chronique d'un jeune royaliste". Il souhaite unir les royalistes autour d'un projet de royauté catholique avec démocratie directe.

orientation : légitimiste

lien : Accueil | Union des Royalistes Français (wixsite.com)

Notions et références

Cette rubrique permet d'accéder à :

- des notions pour comprendre

- des documents

- une bibliographie et des liens vers d'autres sites

► accéder à la page

Foire aux idées reçues

"La cinquième république est une démocratie."

 → C'est faux ! C'est une oligarchie.

    ► en savoir plus

"La royauté ne peut pas revenir en France."

 → Absurde !

► en savoir plus

"Les royalistes veulent restaurer l'Ancien Régime."

 → C'est très réducteur ! Beaucoup souhaitent au contraire instaurer un Nouveau Régime

► en savoir plus

L'atelier
d'Eric
Chronique d'un jeune royaliste

La cinquième république n'est pas un régime démocratique mais une oligarchie

Pourquoi les Français se sentent-ils frustrés après les élections ? Pourquoi beaucoup ne se rendent même plus aux urnes ? Pourquoi ont-ils le sentiment de subir sans jamais pouvoir agir ?

lire la suite

ASSOCIATIONS :

pour vous faire connaître, cliquez ci-dessous pour accéder au formulaire de contact

ASSOCIATIONS :

25 août :

fête de Saint-Louis, Roi de France

Le roi Louis IX, décédé en 1270, canonisé en 1297, est renommé pour son souci de la justice, de la piété et de la charité.

Le saint roi s'adressait ainsi au sire de Joinville :

"Si je dépense beaucoup d'argent quelquefois, j'aime mieux le faire en aumônes faites pour l'amour de Dieu que pour frivolités et choses mondaines. Dieu m'a tout donné ce que j'ai. Ce que je dépense ainsi est bien dépensé."

Opinion

La Restauration à l'école de la république

Il faut dire qu'il n'est pas de l'intérêt de la république de rappeler que ce régime n'a pas toujours fait l'unanimité, que les Français n'ont pas tous voulu l'abolition de la royauté et qu'ils ont même désiré retrouver le régime qui a construit la France.

Ainsi, dans les programmes d'Histoire de l'Education Nationale, on passe vite sur la Restauration. Des professeurs n'ont même pas le temps de traiter cette période.

Personnellement, je n'ai aucun souvenir d'avoir étudié la Restauration au collège et je sais qu'on l'a juste citée au lycée. J'ai vraiment découvert cette période grâce à mon professeur de Français en première : pour pouvoir étudier la littérature du XIXème siècle, il lui avait semblé nécessaire, à raison, de rappeler le contexte historique. Il a ainsi décrit les différents régimes qui se sont succédés au XIXème siècle, en n'oubliant pas de citer Louis XVIII et Charles X. Ce fut une véritable découverte pour moi. Il est malheureux de ne pas avoir fait cette découverte en cours d'Histoire, en seconde.

Gérard_-_Louis_XVIII_of_France_in_Coronation_Robes.jpg

Il y a deux cents ans régnait Louis XVIII. Qui s'en souvient ?

Prenons l'exemple du collège. C'est en classe de quatrième que la Restauration est traitée. Est-elle bien traitée ? Vous connaissez déjà la réponse ...

Voici le programme d'histoire en quatrième, tel que défini par le Ministère de l'Education Nationale :

 

Thème 1 : Le XVIIIe siècle. Expansions, Lumières et révolutions

  • Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux, traites négrières et esclavage au XVIIIe siècle 

  • L'Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l'absolutisme

  • La Révolution française et l'Empire : nouvel ordre politique et société révolutionnée en France et en Europe

Thème 2 : L'Europe et le monde au XIXe siècle

  • L'Europe de la « révolution industrielle » 

  • Conquêtes et sociétés coloniales

Thème 3 : Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle

  • Une difficile conquête : voter de 1815 à 1870 

  • La Troisième République

  • Conditions féminines dans une société en mutation

 

Ayant eu cette année scolaire un fils en quatrième, je lui ai demandé son livre d'histoire-géographie pour voir comment y est traitée la Restauration. On n'y parle de cette période que dans le chapitre consacré au vote de 1814 à 1870. Le vote est apparemment le seul point intéressant pendant cette période. Il est traité dans une partie couvrant la période de 1814 à 1848, c'est-à-dire qu'on "étudie" en même temps la Restauration et la Monarchie de Juillet. Il faut cependant noter un point positif : une frise chronologique permet de situer les différents régimes qui se sont succédés entre 1814 et 1870. Les différents souverains sont cités, brièvement présentés sans entrer dans le détail.

J'ai la chance d'avoir eu un autre fils en classe de première, où on traite aussi de la Restauration. Dans son manuel, on comprend mieux la succession des régimes, mais la partie consacrée à la Restauration tient en une page.

 

Voici le programme d'histoire en première :

Thème 1 : L’Europe face aux révolutions

  • La Révolution française et l’Empire : une nouvelle conception de la nation

  • L’Europe entre restauration et révolution (1814-1848)

Thème 2 : La France dans l’Europe des nationalités : politique et société (1848-1871)

  • La difficile entrée dans l’âge démocratique : la Deuxième République et le Second Empire

  • L’industrialisation et l’accélération des transformations économiques et sociales en France

  • La France et la construction de nouveaux États par la guerre et la diplomatie

Thème 3 : La Troisième République avant 1914 : un régime politique, un empire colonial

  • La mise en œuvre du projet républicain

  • Permanences et mutations de la société française jusqu’en 1914

  • Métropole et colonies

 

Pourquoi un tel désintérêt pour la Restauration ?

Bien sûr, il y a une cause pratique : les programmes sont chargés du fait qu'ils portent sur une longue période de l'histoire. Il n'est donc pas possible d'étudier en détail chaque régime. Il ne faut pas perdre de vue que l'Histoire doit être vue (je dirais plutôt aperçue) en entier (de la Préhistoire à l'époque contemporaine) pendant les quatre années du collège et revue pendant les trois années du lycée. Au lieu de cela, son étude pourrait être étalée sur les sept années de l'enseignement secondaire.

Mais il y a aussi une évidente cause idéologique : il ne s'agirait pas de donner de mauvaises idées aux jeunes en leur laissant à penser que la république ne durera pas éternellement et que la royauté pourrait être rétablie comme elle l'a déjà été dans le passé. N'oublions pas que le but de l'Education Nationale est de former des républicains...

J.S., 21 juillet 2021

La Restauration est une période de l'Histoire de France entre 1814 et 1830. Elle tient son nom d'un événement peu connu : la restauration de la royauté après la chute de Napoléon Ier (1814). Il y a même eu une deuxième restauration puisque Napoléon est revenu (les Cents Jours) et a de nouveau été vaincu (1815).

Evénement peu connu ? En effet, on connaît bien la chute de la royauté lors de la première révolution française, mais on oublie que Louis XVI n'a pas été le dernier roi à régner sur la France.