La cinquième république n'est pas un régime démocratique mais une oligarchie

 

Pourquoi les Français se sentent-ils frustrés après les élections ? Pourquoi beaucoup ne se rendent même plus aux urnes ? Pourquoi ont-ils le sentiment de subir sans jamais pouvoir agir ?

 

La réponse à toutes ces questions est : parce que la France ne vit pas en démocratie. En effet, un régime démocratique suppose que les citoyens participent au gouvernement du pays :

- en élisant des représentants pour siéger dans une assemblée (au niveau national, régional ou local) ;

- en s'exprimant sur différents projets de lois par référendum.

 

Or, concernant le deuxième point, on peut constater qu'il est très exceptionnel que les Français soient sollicités par référendum. Par ailleurs, la Constitution ne leur permet pas de provoquer un référendum comme cela se pratique en Suisse ou au Liechtenstein.

 

Quant à la représentation des citoyens dans les assemblées, on ne peut que déplorer qu'une grande partie des Français ne soient pas représentés. En effet, le système électoral préféré de nos dirigeants est le scrutin majoritaire alors que le scrutin proportionnel permettrait un plus large éventail d'opinions représentées.

En fait, comme aux Etats-Unis, deux partis se partagent les sièges des assemblées et alternent à la tête de l'état. Les autres partis n'ont pas d'autre solution que de s'allier à un des deux indétrônables à condition de ne pas être "politiquement incorrects". Ceux qui, malgré leurs votes, ne parviennent pas à être représentés, n'ont que deux options : soit ils votent pour des personnes qui ne correspondent pas à leurs opinions, soit ils ne votent pas du tout.

 

Ce partage du pouvoir entre deux partis peut donner l'illusion d'une démocratie mais les Français n'y croient plus vraiment. En fait, un régime où le pouvoir appartient à un groupe de personnes qui ne sollicitent pas l'avis du peuple mais uniquement son vote, est une oligarchie.

Capture Peste ou Cholera.PNG