Chronique d'un jeune royaliste.PNG

Nous donnons ci-dessous la parole à un jeune royaliste qui nous propose régulièrement des articles sur divers sujets.

 Les preuves suffisent-elles pour croire et avoir la foi ?

«Prenant le corps de Jésus, Joseph l’enveloppa dans un linceul neuf et le déposa dans le tombeau qu’il venait de faire tailler dans le roc (Matthieu 27, 12-59)». Même avec les preuves que fournit le linceul de Turin, la crucifixion et la résurrection de Jésus Christ sont encore contestées par des milliards de gens, ou bien ils refusent d’y croire. Mais alors, les preuves suffisent-elles pour croire et avoir la foi ? Nous allons nous y intéresser en nous penchant sur le Saint Suaire, puis nous essaierons de comprendre en quoi le 21ème siècle ne permet pas de croire seulement avec ses « modestes » preuves.  Mon but n’est pas d’énumérer les preuves, des exposés-vidéos sont déjà disponibles sur  ce sujet, vous les trouverez à la fin de cette chronique.

Tout d’abord, qu’est-ce que le linceul de Turin (Saint Suaire) et que signifie-t-il ?  Un linceul est un drap de toile blanche servant à ensevelir un mort. Le Saint Suaire a servi de linceul à Jésus après être descendu de la croix. C’est Joseph d’Arimathie qui l’a enseveli et l’a mis au tombeau. Toute personne qui traite le sujet que nous étudions fera le rapprochement avec les  preuves du linceul et Saint Thomas. En effet, dans l’évangile selon Saint-Jean (20, 24- 29) Thomas dit qu’il ne croira pas au retour du Seigneur et donc à sa résurrection tant  qu’il n’aura pas vu les trous de ses mains et qu’il n’aura pas mis sa main dans son côté.  Jésus, lorsqu’il arrive devant Thomas, dit qu’heureux sont ceux qui croient sans avoir vu. Mais, malgré les preuves existantes, ce n’est pas suffisant pour avoir la foi puisque le Linceul nous dit très clairement que Jésus est ressuscité et que donc Dieu existe. Jésus  est Dieu. Par le Saint Suaire et par les Écritures, on a une preuve que le Père a envoyé  son Fils en dernière offrande, car Jésus est l’Agneau de Dieu, l’agneau pascal. Avec le Saint Suaire, Dieu nous envoie une preuve et il nous demande de Croire, d’avoir la Foi et c’est en ouvrant son Cœur qu’on a la foi. En fait, croire en Dieu c’est adhérer au fait qu’il est tout puissant, qu’il est avec nous et en nous, qu’il nous aime. Et c’est parce qu’il nous aime qu’il a établi une Nouvelle Alliance par la dernière offrande. C’est pour ça que nous communions. Parce que l’Hostie, c’est le corps de Jésus, mort crucifié pour nous, après avoir souffert la passion, enveloppé dans un linceul. Cette dernière offrande, c’est la Preuve de l’Amour de Dieu car Jésus est Dieu et le Père est Dieu. Le Père a donc souffert pour nous par amour, pour nous les hommes parce que nous sommes distraits  par les embûches du démon.

negativosindoneintegrale130214EN.jpg

En fait, on pourrait dire que le Linceul de Turin, outre le fait qu’il soit une preuve  de l’existence de Dieu, c’est surtout une aide.  

Car au 21ème siècle, l’Homme est égoïste et n’est pas attiré par Dieu. « On est  libre donc on n’a pas besoin d’être soumis à un Dieu qui n’existe pas ». Il y a aussi le  problème de la science et de la raison. Les non croyants affirment qu’ils ne croient pas parce qu’il n’y a pas de preuves. Bon, dans un premier temps c’est faux mais surtout,  avec les preuves du Saint Suaire, des corps non putréfiés (bizarrement que de  catholiques) etc.… : ils ne croient toujours pas. Ils ont besoin que la science leur prouve que Dieu existe : Ils ont besoin que le Comité Scientifique annonce à Tout le Monde (littéralement) qu’un esprit supra-intelligent dirigeant les lois de l’Univers appelé Dieu a créé le Monde et fait l’Homme à son Image, sinon ils ne croient pas. Donc ils ne croient  pas parce que la Science conclue sur le linceul de Turin qu’on ne peut expliquer le fait qu’il y ait eu un faisceau de lumière qui a traversé le linceul et que le corps de la personne de ce dernier ait pu rester en l’air (donc être en lévitation). Mais soyons honnêtes, si nous n’étions pas chrétiens, pourrions nous accepter le fait qu’un homme  puisse léviter et qu’un faisceau de lumière inconnu apparaisse et transperce le linceul qui le recouvre ? On ne peut pas répondre et c’est pour ça qu’on ne doit pas juger une  personne qui ne croit pas, ce n’est pas à nous de juger.  

Revenons à la Science. Le S.T.U.R.P., qui s’occupait des recherches sur le Linceul de Turin, dit que le Linceul n’est pas authentique, que ce n’est donc pas Jésus Christ qui en fut recouvert. Alors, il ne prouve en aucun cas l’existence de Dieu et que le Christ ait  été ressuscité car on ne peut pas expliquer d’où proviennent les très forts rayons de lumière, et le fait que ce n’est pas le linceul d’un vrai corps etc.… Mais Dieu n’est-il pas Tout  Puissant ? Le Père n’aurait pas le pouvoir de ressusciter son fils, qui est « un simple être  humain » ? Donc, évidemment que la Science ne peut expliquer quelque chose qu’on ne peut pas reproduire puisque nous ne sommes ni Dieu ni maître. Évidemment que la Science n’explique pas l’inexplicable puisque Dieu nous demande de Croire, d’avoir la foi. Les Scientifiques ont d’ailleurs peut-être essayé de manipuler les gens (je ne le  pense pas puisqu’il me semble qu’il y avait aussi des chrétiens parmi eux) car c’est une  évidence qu’on ne peut expliquer scientifiquement quelque chose qui relève du  surnaturel.  

Mais je voudrais, moi un non scientifique, essayer d’expliquer pourquoi il y a eu un faisceau de lumière qui a en fait permis la résurrection de Jésus. La Science ne peut qu’être d’accord. L’Amour est quelque chose de naturel, et personne ne peut pas être d’accord. L’Amour (ce qui est naturel) est donné par un être surnaturel appelé Père. Mais ce Père est Amour donc le Père est Nature. Car le Père a envoyé son fils Jésus sur Terre en dernière offrande, créant ainsi une nouvelle Alliance entre le Ciel et la Terre. Et  c’est pour cela, je rappelle, que l’on va à la messe, mangeant ainsi l’Hostie qui est le corps de  Jésus. Scientifiquement parlant, la résurrection du Christ s’explique par l’Amour du  Père.  

Mon analyse vaut ce qu’elle vaut, certes, mais c’est toujours intéressant de la partager. 

Pour conclure, les preuves ne suffisent pas à elles seules à croire et avoir la foi car les preuves existent mais elles sont ignorées et contestées parce que ceux qui ne croient pas sont égoïstes. Qu’est-ce qui fait leur égoïsme ? C’est la société anti-chrétienne qui se base sur le mot Liberté depuis la révolution française. Or, révolution française et Liberté sont du thème économique tandis que Liberté et religion sont du thème de l’amour et de la vie. Les Occidentaux du 21ème siècle ne peuvent alors admettre qu’il y ait un Dieu  puisque cela remettrait en cause leur vie et…. leur égo. Ce qui permet d’avoir la foi, c’est d’ouvrir son cœur et de chercher Dieu à chaque instant de sa vie ! Les preuves ne  sont que superficielles. C’est comme si une personne demandait à un homme amoureux  de prouver que son cœur ne bat que pour la fille qu’il aime. Il ne peut pas le prouver,  pourtant lorsqu’il la voit, son cœur bat deux, trois, mille fois plus vite. Les preuves de  son amour, c’est donc ses actes. Et pour prouver qu’il l’aime, il agit par des actes et des paroles. C’est pareil pour Dieu. Le Père a envoyé son fils pour prouver, dire qu’il ne  nous a pas abandonnés et qu’il renouvelle son Alliance (Noé, Moïse) qui a été salie.  Ainsi, la preuve de son amour, c’est la naissance, la vie, la crucifixion puis la résurrection de son fils et le linceul nous prouve cet amour : celui du Père et du Fils.  

Ouvrons donc notre cœur, pour que Dieu vienne en nous par l’Esprit Saint !

Pour aller plus loin sur le linceul de Turin :  

- https://www.youtube.com/watch?v=IVZVHj7IrkA 

- https://www.youtube.com/watch?v=x8kXiDm5rLc 

- https://www.youtube.com/watch?v=vQnu-cbdNxM 

                                     A.A.S.

Mis en ligne le 15/02/2022

 

Idée reçue : Les paysans médiévaux, 1000 ans de famines

Nous allons aborder une idée reçue très répandue en France, et même à travers l’Europe : Le Moyen-Âge, c’est l’histoire des 1001 famines, les paysans mouraient de faim !

Examinons de plus près et soyons raisonnables. Pourquoi cherche-t-on à détruire le Moyen-Âge ? La France s’est construite durant ces 1000 ans. Elle est devenue catholique par le baptême de Clovis et l’est restée jusqu’en 1905 (même si la révolution de 1789 était déjà anticléricale, évidemment). La grandeur de la France s’est faite grâce à l’Église et grâce à la royauté. Donc si on veut changer le système, il faut critiquer le système actuel. Mais alors que dit l’éducation nationale au sujet de la nourriture au Moyen-Âge ? Au menu du déjeuner, nous vous proposons une soupe aux cailloux, accompagnée de choux et une tranche de pain noir dur. Et si vous êtes sage, votre soupe sera tiède, et non pas froide. Et avec ceci, un verre d’eau tiré du puits, parce que c’est important de boire ! C’est quand même incroyable qu’ils puissent avoir accès à l’eau du puits, on pourrait penser qu’elle serait privatisée par le méchant seigneur. D’ailleurs, à la cour du château, nous proposons toutes les richesses du royaume dans votre bouche.

Berry-7-640x738.jpg

Les Très Riches Heures du duc de Berry (début XVème s.) : le mois de mars

Maintenant, que disent l’histoire et la logique ? L’essor du catholicisme voit la construction d’églises et de cathédrales, nous sommes d’accord. Donc, pour tailler les pierres, pour les porter, poser les vitraux en montant sur l’échafaudage qui s’élève à plusieurs mètres d’altitude etc.… sans avoir pris des forces, est-ce logique? Non, les ouvriers étaient costauds, il en faut des muscles pour porter des pierres, quand-même ! Ce n’est pas avec du chou et du pain que vous êtes bâtisseur d’églises ! Ce ne sont pas les chevaliers qui les construisaient. Concernant le pain, qui le faisait ? Ce sont les cuisiniers du seigneur qui faisaient le pain et qui distribuaient du pain noir et dur ? Non, soyons logique. Les paysans ne vont pas s’amuser à faire du mauvais pain pour le manger. Certes le pain blanc était plus cher, et c’est normal. Et puis surtout, nos plats traditionnels. Comment avons nous fait pour transmettre nos recettes au fil des générations si nous n’avions pas les ressources nécessaires pour les cuisiner ? Alors, on ne peut pas nier les différentes famines, les maladies telles que la peste, mais ce n’est pas une question de régime. C’est tout simplement une question d’époque. La médecine n’était pas autant avancée qu’au 21ème siècle. Au Moyen-Âge, on mangeait les pâtés de cerf, les volailles, les sangliers, du cassoulet, des ragoûts, et le miel coulait dans la salade accompagnée de gésiers. Nos pâtisseries donnaient la sensation que le paradis était dans notre bouche, qu'on mâchait de l’or. Sans oublier nos bières brassées par nos moines trappistes, ou bien encore nos vins bordelais, bourguignons, languedociens ou notamment nos champagnes ! Petite anecdote, le champagne existait déjà en 496 (ce n'était pas encore le champagne pétillant tel que nous le connaissons actuellement) : lors du baptême de Clovis, on fêta ce baptême avec du champagne. Les paysans avaient accès aux vins.

Revenons sur le pain. Si le pain est associé au premier cliché français, c’est parce que le pain est absolument sacré pour nous, et pour notre Roy. Nous avions du pain, et pas seulement du pain dur. D’ailleurs pourquoi les paysans attendraient-ils que le pain soit dur pour le manger ? Ce n’est pas logique. Et ce n’est pas grâce à la république pour le coup que nous avons du pain. Au contraire, les révolutionnaires ont voulu instaurer la libre circulation des grains. Ils se sont donc attaqués au pain du peuple pour que les commerçants (les bourgeois) puissent s’enrichir (notamment sous le contrôle de Jacques Turgot).

Conclusion, « Les paysans mouraient de faim pendant 1000 ans » = argument non recevable

 

Pour aller plus loin :

-Les mensonges sur le Moyen-Âge par l'éducation nationale

https://www.youtube.com/watch?v=RfwQLW7n5RI

                                     A.A.S.

Mis en ligne le 16/05/2021

 

Idée reçue : La République, un modèle récent ? 

Certains disent «La Monarchie c’est vieux, ça serait revenir à une éducation médiévale» L’idée est ici, de montrer l’ancienneté du régime monarchique.

Concentrons nous alors sur la République.

Le mot et le sens de «République» nous vient du latin Res Publica, qui signifie chose publique. En effet, si cette dernière est d’origine latine, c’est parce qu’elle existait déjà sous l’Antiquité, à Rome notamment. 

La République n’est donc pas un modèle tout récent. 

La République vient de l’Antiquité, elle est aussi vieille (en terme d’époque)  que la Monarchie. La Res Publica Romana a bien duré de 509 av J-C à 44 (-27).

D’ailleurs, elle ne signifie pas forcément égalité car, comme nous le savons tous, dans les démocraties Grecques et Romaines, les femmes et esclaves ne pouvaient pas voter (il faut évidemment se mettre dans le contexte et conclure que ce n’est pas une question de régime).

Revenons en France. Nous ne cessons pas de répéter qu’il y a eu 5 Républiques en France en deux siècles alors que notre Royauté, qui a duré bien plus de dix siècles, ne compte que deux types, celles que l’on nomme Monarchie Féodale et Monarchie Absolue. Ces deux Royautés sont des Monarchies héréditaires. Le principe de Monarchie Héréditaire s’installe peu à peu à partir de la fin 10ème siècle par les premiers Roys Capétiens.  

Maintenant, si on compare entre la République et la Monarchie, il y en a une qui a fondée la France et 1313 ans de son histoire tandis que l’autre a provoqué son effondrement, celui de l’Europe puis celui du Monde. 

«La Monarchie c’est vieux» = argument non recevable !

                                     A.A.S.

Mis en ligne le 10/04/2021

Entre Laïcité et Royauté

 

En France, la Royauté, depuis Clovis, est restée chrétienne. D’ailleurs, si nous sommes royalistes, c’est aussi pour le respect de nos valeurs chrétiennes, catholiques surtout. La République dite française est laïque, mais alors, pourquoi ne pas imaginer une « République Chrétienne de France ». Puisque la plupart des Français se disent « bien » en république, nous pouvons, avant d’arriver à une Monarchie, instaurer une république qui resterait similaire à celle d’aujourd’hui, mais avec cette religion d’État. 

Et si finalement instaurer le Christianisme comme religion d’État dans la constitution pouvait unifier premièrement les catholiques de France, mais aussi permettre que la France remette son manteau de Fille aînée de l’Église, plus facilement. 

Je pense qu’avant d’instaurer une Royauté, il est impératif de replacer le catholicisme au cœur de notre pays. 

Et ce qu’il y a entre la laïcité et la royauté, c’est donc la république catholique. 

Pour sauver notre France, il nous faut retrouver de la civilisation, et pour ça, les valeurs catholique sont le meilleur remède. Si nous souhaitons une Monarchie, aujourd’hui en France, c’est avant toute chose pour revêtir le titre de fille aîné de l’Église, que les Français soient catholiques, que les églises soient pleines, que nous soyons plus civilisés, que les Français soient Français. Alors pour ça, avant d’instaurer une Monarchie, il faut christianiser la France, suivre ce que la Bible nous dit. Donc proposer une république chrétienne comme je l’ai écrit plus haut. Alors que la France redeviendra chrétienne, le mouvement royaliste va se propager. Au pire des cas, il va disparaître, mais la France sera catholique, et c’est ce qu’il nous faut aujourd’hui, d’abord faire monter Jésus sur le trône, et après, le Roy.

                                                                                                 A.A.S.

Mis en ligne le 30/01/2021

Royauté et Modernité

 

Lorsqu’un républicain, de gauche, parle de Monarchie, il parle de vieux modèle. Pourquoi surtout les gens de gauche ? Parce qu'ils sont progressistes, donc contre la conservation. La République est plus jeune que la Monarchie (en France), donc ce qui est ancien, elle le déteste. Cependant, La République a quand même 228 ans, donc elle commence à devenir ancienne. Cela explique peut-être les 5 Républiques françaises en moins de 170 ans, c'est leur modernité constante. Tout le monde peut remarquer que la Monarchie Française s'est modernisée au fil des siècles mais en restant dans sa tradition. Les monarques modernisaient la monarchie. C'est par là qu'il y a eu les députés. Donc le peuple pouvait s'exprimer avant la Révolution. Au final, la Monarchie pourra toujours se moderniser en restant dans une certaine tradition. D’ailleurs, n'importe quel régime a ses traditions. Le royalisme est mis à jour autant que l'impérialisme, etc... Au contraire de la République où il y a un changement à chaque décennie, ce qui provoque un mécontentement général. Pensez-vous réellement que la Monarchie dont a hérité Louis XVI est la même que celle de Clovis Ier ? C'est une grave erreur de le penser. Premièrement, pour être roi, il y avait des élections. Le roi choisissait son successeur qui en général était son fils. C'est après un certain temps que le royaume était confié à l'aîné mâle pour réduire les conflits. Les autres lois fondamentales également. Croire que Clovis Ier a créé la Monarchie du 18ème siècle, c'est se moquer de l'histoire, surtout que c'est bien Louis XIV qui créa la Monarchie absolue. La monarchie absolue, tant critiquée, celle qui a fait que la terreur ravagea l'Europe et maintenant le monde.

 

Pour faire le bilan, la Monarchie n'est pas une mode délaissée. Elle peut toujours évoluer, car la Monarchie n'est pas une dictature, c'est le régime du prestige, du respect de la population. Au contraire de la République qui sert les corrompus.

A.A.S.

 

Mis en ligne le 16/07/2020

baptême_de_Clovis.jpg
Louis_XIV_à_cheval.jpg

De Clovis (à gauche) à Louis XIV (à droite), la royauté n'a cessé d'évoluer et elle évoluera encore.

Tout d’abord, si l’on se réfère à l’introduction et à notre culture, l’ancêtre commun de Louis de Bourbon et de Jean d’Orléans est Louis XIII.

Cependant, Jean d’Orléans est l’aîné des descendants du dernier roi ayant régné en France, à savoir Louis Philippe 1er, roi des Français. Le problème, c’est que Louis Philippe descend du frère puîné de Louis XIV, Philippe duc d’Orléans, alors que Philippe V descend de Louis XIV.

Donc, si je récapitule, la famille d’Orléans vient, dans l’ordre de succession, après les enfants de Louis XIV. Donc Louis-Philippe 1er n’avait pas le droit d’être le Roy. Il nous reste, des descendants de Louis XIV connus de l’Histoire, les Bourbons d’Espagne. Je rappelle que le premier Bourbon d’Espagne est Philippe V, oncle de Louis XV.

Mais pourquoi les Bourbon d’Espagne n’ont pas été sur le trône ? Sachant qu’il est devenu le Roy d’Espagne, Philippe V a renoncé au trône de France, et ce pour toute sa descendance. C’est par là, l’un des principaux arguments des orléanistes (c’est par là compréhensible).

Cependant, Philippe V et Louis XIV n’ont pas eu le droit de faire cette modification de succession.

Bilan, Louis-Philippe d’Orléans n’a jamais eu le droit d’être le Roi de France, ou plutôt roi des Français puisque Les Bourbon d’Espagne étaient et sont prioritaires dans l’ordre de succession depuis la mort du Comte de Chambord, petit-fils Charles X, dernier Roy légitime en France. Donc aujourd’hui, l’héritier du trône de France est Louis de Bourbon, même si les Orléans figurent dans l’ordre de succession. D’ailleurs, si Louis-Philippe 1er n’avait pas été Roy, alors la famille d’Orléans devrait attendre que tous les descendants de Louis XIV soient morts.

Je rajoute par ailleurs que Louis de Bourbon est Franco-espagnol. Si j'écris cela, c’est parce que les orléanistes disent qu’il est seulement espagnol et ne peut donc pas être le Roy.

Pour finir, je tiens à dire qu'aujourd'hui, la priorité n'est pas de savoir qui est notre roy, mais de stopper la République.

A.A.S.

Pour en savoir plus, cliquez :

 

 - Les trois dynasties royales françaises

 - La loi de dévolution de la Couronne

Mis en ligne le 10/05/2020 

luis+jean.jpg

Légitimisme et Orléanisme

En France, le Roi légitime est le duc d’Anjou, soit Louis XX. Il est le descendant direct de Louis XIV par Philippe V Roy d’Espagne, petit fils du Roy Soleil. Pour les légitimistes, Louis de Bourbon (Louis XX donc) ne prétend pas au trône puisqu’il est déjà, en tant qu'aîné dynastique, le chef de la Maison de Bourbon. Au contraire des légitimistes, les orléanistes pensent que c’est Jean d’Orléans qui doit être sur le trône. A la différence de son cousin, Jean d’Orléans n’est « que » prétendant. Mais alors, qui est le Roy de France ?

Louis de Bourbon, Duc d'Anjou (à gauche) 

et Jean d'Orléans, Comte de Paris (à droite)

Comment convaincre mes amis que la royauté est un meilleur régime que la république ?

1

Tout d'abord, mettons nous dans le contexte. Nous ne sommes pas royalistes parce que nous sommes nobles. D'ailleurs, les royalistes ne sont pas tous nobles. Mais alors comment convaincre que la royauté est un meilleur régime que la république?

2

Il faut comprendre et faire comprendre que la royauté n'est pas un parti politique. Les royalistes ne sont pas tous d'extrême droite. Il y en a de gauche comme de droite. Il ne faut pas faire d'amalgame. En fait, le royalisme est au dessus des partis, puisque c'est un régime.

3

Il faut dire aux français qu'un président est là pour cinq ans, il fait la moitié de son programme, il termine son quinquennat, et est payé jusqu’à sa mort. Au contraire du président, le roy est présent jusqu’à sa mort. Le roy ne divise pas un pays en deux (voir paragraphe 4). 

4

En effet, il faut utiliser la devise même de la république pour prouver que ce n'est qu'un mensonge. Effectivement, nous sommes libres de voter pour qui on veut, ou même ne pas voter, nous sommes égaux parce qu'on peut tous se présenter à une élection, mais nous ne sommes pas fraternels. Et oui! Il faut utiliser le dernier mot de la devise française (actuelle) pour détruire la devise: les candidats de gauche vont avoir une/des idée(s) qui est/sont bien contraire(s) à celle de droite et inversement, et c'est là qu'il y a un déchirement, ou bien même une séparation entre les partisans de gauche et de droite. De plus, il y a même des séparations dans plusieurs partis du même "camp"et...

5

Pour convaincre les républicains, il faut leur dire une chose très importante pour eux/les français, c'est que le gouvernement sera plus à l’écoute du peuple puisque le roy ne peut pas décevoir les habitants de son royaume au risque d'une nouvelle révolution. Ce qui veut dire que le roy fera plus passer de référendums pour que les français s'expriment, il pourrait mettre un cahier de doléances fonctionnant à l'année, etc...

 

Au final pour convaincre un ami ou plusieurs personnes que la royauté est "meilleure", il faut:

- parler de fraternisation et de réunification entre chaque français ;

- expliquer l'investissement permanent du roy pour éviter une nouvelle révolution notamment avec plus d'écoute et de réaction de la part de ce dernier ;

- et surtout bien expliquer que la royauté n'est pas un parti politique d’extrême droite mais elle est au dessus des partis puisque la royauté est un régime politique.

A.A.S.

Mis en ligne le 11/04/2020 

La liberté en France

Nous sommes en France, sous la république, libres. C'est-à-dire, par rapport à certains autres pays ou même par rapport à la monarchie absolue sous Louis XIV, où les sujets ne pouvaient pas ou ne peuvent pas contester la politique du roi, du dictateur ou de l’émir. Le problème aujourd'hui, c'est qu'on peut (pas tout le temps) dire qu'on n'est pas d'accord avec les décisions prises par le gouvernement mais les dirigeants ne réagissent pas. On a l'exemple avec les nombreuses manifestations et mobilisations comme pour le mariage pour tous, les gilets jaunes et encore plus.

Mais quelquefois, on ne peut pas critiquer la république en général. D'ailleurs, des sites royalistes sont supprimés.

On peut constater que, sur le thème de la liberté, on n'a pas tellement avancé par rapport à l'époque de Louis XIV puisqu'il n'y a maintenant que les gens de gauche qui peuvent s'exprimer, parce que oui, la droite en politique doit se taire.

Comme quoi, vive la liberté.

A.A.S.

Mis en ligne le 7/01/2020