top of page

Points d'Histoire 2024

10 mai 1774 : Mort de Louis XV

Louis XV meurt de la petite vérole (la variole) dans l'après-midi du 10 mai 1774, à Versailles. La maladie s'était déclarée fin avril et le roi souffrit sans que ses médecins pussent le soulager. Son petit-fils et successeur, Louis XVI, aurait prononcé ces paroles : "Mon Dieu, guidez-nous, protégez-nous, nous régnons trop jeunes ! ".

 

Orphelin à deux ans

Quand il naît le 15 février 1710 au château de Versailles, le futur Louis XV, titré duc d'Anjou, est le fils de Louis de France, duc de Bourgogne, et de Marie Adélaïde de Savoie, et le frère de Louis, duc de Bretagne. Son grand-père le Grand Dauphin (fils de Louis XIV) décède en 1711. Ainsi, son père devient Dauphin de France mais meurt l'année suivante, précédé de peu par son épouse. Le jeune duc de Bretagne devient dauphin à son tour mais décède le 8 mars 1712, âgé de cinq ans. C'est ainsi que le petit duc d'Anjou devient Dauphin de France à l'âge de deux ans. Il n'a que cinq ans quand il succède à son arrière-grand-père Louis XIV, le 1° septembre 1715.

Heureusement, le jeune Louis XV a échappé à cette série de morts, ce qui a épargné à la France une probable guerre de succession. Son héritier, en effet, était son oncle le roi d'Espagne Philippe V, mais ses droits à la couronne auraient été contestés du fait de sa renonciation à ses droits au trône de France faite au Traité d'Utrecht (1713). Les compétiteurs du roi d'Espagne auraient été le duc d'Orléans et les enfants adultérins légitimés de Louis XIV : le duc du Maine et le comte de Toulouse.

Un règne de 58 ans

Nous ne pouvons pas résumer ici un règne si long (58 ans, le deuxième plus long règne de l'Histoire de France), mais évoquons simplement quelques jalons.

périodes du règne

  • 1715-1723 Régence et gouvernement de Philippe d'Orléans

  • 1723-1726 Gouvernement du Duc de Bourbon

  • 1726-1743 Gouvernement du Cardinal de Fleury

  • 1743-1774 Gouvernement personnel du Roi

guerres

  • 1718-1720 Guerre de la Quadruple-Alliance, entre l'Espagne et la Quadruple-Alliance (France, Saint-Empire, Grande-Bretagne, Provinces-Unies)

  • 1733-1738 Guerre de Succession de Pologne (France, Espagne et Sardaigne contre Russie, Autriche et Saxe)

  • 1740-1748 Guerre de Succession d'Autriche (France, Prusse, Espagne, Deux-Siciles, Suède et Gênes contre Autriche, Russie, Grande-Bretagne, Provinces-Unies, Sardaigne et Electorat de Hanovre, + deux états ayant changé de camp en cours de guerre : Saxe et Bavière)

  • 1756-1763 Guerre de Sept Ans (France, Saint-Empire, Russie, Suède, Espagne, Saxe, Pologne-Lituanie, Deux-Siciles et Wurtemberg contre Grande-Bretagne, Prusse, Portugal, Hesse-Cassel et Electorat de Hanovre)

pertes territoriales et agrandissements

  • La France cède en 1762 (Traité de Fontainebleau) à son allié espagnol la partie de la Louisiane située à l'ouest du fleuve Mississipi. L'autre partie de la Louisiane est perdue par la France, en même temps que les territoires canadiens (l'ensemble constituant la Nouvelle-France), en 1763 (Traité de Paris) au profit de la Grande-Bretagne, à l'issue de la Guerre de Sept Ans. La France perd aussi des territoires en Inde.

  • En 1766, à la mort de Stanislas Leszczynski, les duchés de Lorraine et de Bar sont réunis à la France (conséquence du Traité de Vienne de 1738 qui avait confié à titre viager ces duchés à Stanislas, en dédommagement de la perte de sa couronne polono-lituanienne)

  • En 1768, la République de Gênes cède la Corse à la France, à charge pour la France de conquérir cette île qui s'est constituée en république indépendante. La France s'empare définitivement de la Corse en 1769.

Postérité

Louis XV a épousé en 1725, à Fontainebleau, Maria Leszczynska, fille unique de Stanislas Leszczynsli, ex-roi de Pologne et grand-duc de Lituanie (1704-1709). Le couple eut 10 enfants dont 3 moururent enfants (un garçon et deux filles). Un seul fils parvint à l'âge adulte : Louis, Dauphin de France (1729†1765), qui sera le père de Louis XVI, Louis XVIII et Charles X. Une seule fille de Louis XV se maria : l'aînée, Elisabeth de France (1727†1759), qui épousa Philippe d'Espagne, duc de Parme. La dernière fille du roi, la vénérable Louise de France, prit le voile. Les autres filles de Louis XV demeurèrent à la Cour.

Le roi eut de nombreuses relations extra-conjugales et sans doute de nombreux enfants illégitimes. Cependant, il n'en a reconnu qu'un : Louis-Aimé de Bourbon (1762†1787), prêtre. Parmi toutes les maîtresses de Louis XV, une seule a eu une réelle influence politique : Jeanne-Antoinette Poisson, Marquise de Pompadour (1721†1764).

Le Bien-Aimé ou le Mal-Aimé ?

Le surnom de Louis XV que l'Histoire a retenu est "le Bien-Aimé". Bien-aimé, il le fut au début de son règne. Mais le Traité d'Aix-la-Chapelle, qui clôt la Guerre de Succession d'Autriche en 1748, laisse un goût amer aux Français. Si, officiellement, la France fait partie des puissances victorieuses, c'est en fait le Roi de Prusse qui y a gagné vraiment (acquisition du duché de Silésie et du comté de Glatz). En effet le plénipotentiaire pour la France, le comte de Saint-Séverin, avait déclaré, lors des négociations du Traité :  "Sa Majesté très-chrétienne a le souci de faire la paix non en marchand mais en roi". La victoire, chèrement acquise par les armées françaises, ne rapportait rien à la France alors que Frédéric II de Prusse tirait son épingle du jeu. Le mécontentement du peuple a laissé des expressions populaires : "bête comme la paix" et "travailler pour le roi de Prusse". Par ailleurs, les nombreuses maîtresses du Roi lui donnent une image de débauché, ce qui déplaît beaucoup au peuple qui estime (à juste titre) que le souverain devrait être un modèle de bon chrétien.

Les historiens sont partagés sur ce qu'il faut penser du règne de Louis XV. Certains estiment qu'il a été calamiteux, d'autres, au contraire, voient en lui un grand roi. Pierre Gaxotte, le grand historien qui a publié en 1933 "Le siècle de Louis XV", écrit de lui : "Il a jeté les fondements d'une France nouvelle. Il a été bon, juste, pacifique, tolérant, ménager du sang de ses sujets."

Louis-XV par Fr Drouais.jpg

Louis XV en 1773, portrait par François Drouais

bottom of page