Ras-le-bol de la république ?  Et pourquoi pas la monarchie ?

Que trouver sur ce site ?

Fondé en 2016, le site Demain : La Monarchie vous propose une alternative politique à la république que nous subissons actuellement. Vous y trouverez des articles d'opinion, d'information et de documentation. Ce site souhaite aussi créer du lien entre royalistes et vous laisser la parole.

icone forum.png

Participez à notre

Forum de discussion !

Notre projet politique 

Nous proposons un nouveau régime alliant monarchie absolue et démocratie (mais si, c'est possible !).

► en savoir plus

Derniers articles parus

▼ 9 novembre 2021

▼ 9 novembre 2021

Ahmet-Zogu.jpg

Ces républiques qui virent à la monarchie

▼ octobre 2021

▼ 29 août 2021

▼ 21 juillet 2021

▼ 12 juin 2021

états généraux.PNG

La vérité historique

▼ 26 mai 2021

3 janvier 1322 : Mort de Philippe V le Long

Première interruption dans la succession des rois de France (1316)

Le 5 juin 1316 est mort Louis X, roi de France et de Navarre, après un règne de moins de deux ans. Pour la première fois depuis le début du règne des Capétiens, un roi mourait sans fils pour lui succéder. On avait néanmoins l'espoir de la naissance d'un héritier : en effet, la reine Clémence de Hongrie, veuve de Louis X, était enceinte. Ce fut aussi la première fois qu'on connut un interrègne sous cette dynastie : tant que la reine n'avait pas accouché, la France n'avait pas de souverain régnant. La reine n'étant pas en état d'assurer le gouvernement du royaume, celui-ci fut exercé dans un premier temps par Charles, comte de Valois et Charles, comte de la Marche, respectivement oncle et frère du défunt Louis X.

Le gouvernement aurait dû échoir à l'aîné des frères du roi, à savoir Philippe, comte de Poitiers, mais celui-ci était loin de la Cour. En effet, il avait été missionné par son frère le roi pour hâter l'élection d'un nouveau pape : le pape Clément V était décédé le 20 avril 1314 et les cardinaux, n'étaient pas parvenus pas à se mettre d'accord sur le choix d'un successeur. Le comte de Poitiers fit réunir un nouveau conclave à Lyon. Voyant que les cardinaux ne se décidaient pas, il finit par user de la force : il fit enfermer les cardinaux dans l'église des Jacobins et promit de ne les libérer que quand ils auraient élu un nouveau souverain pontife. C'est ainsi que fut élu Jean XXII le 7 août 1316, après plus de deux ans d'interrègne pontifical.

La régence du comte de Poitiers

Le prince Philippe n'avait pas attendu que la séquestration des cardinaux portât ses fruits : dès le mois de juillet, il était retourné à Paris pour faire valoir ses droits en tant qu'aîné des frères du roi défunt. Ainsi, il assuma le gouvernement du royaume avec, pour la première fois en France, le titre de régent.

Le 14 novembre 1316, la reine Clémence mit au monde un fils, Jean Ier, roi (très attendu) dès sa naissance. Malheureusement, l'enfant mourut quelques jours plus tard, le 19 novembre. De nouveau, une situation inédite se présenta : le seul fils de Louis X étant mort, les droits à la couronne araient dû passer à Jeanne, la fille que le roi avait eue d'un premier mariage avec Marguerite de Bourgogne. Le cas ne s'éait jamais présenté, les rois capétiens ayant toujours eu, jusque là, un fils pour leur succéder. La princesse Jeanne allait-elle devenir la première reine régnante de France ? On avait déjà vu des reines régner dans d'autres royaumes européens. D'ailleurs la propre grand-mère paternelle de la princesse Jeanne était Jeanne Ière, reine de Navarre. Mais la princesse devait pâtir de l'infidélité de sa mère la reine Marguerite : celle-ci ayant été convaincue d'adultère, on ne pouvait être sûr que la princesse Jeanne fût bien la fille de Louis X. Cette situation allait aider le comte de Poitiers à se faire reconnaître roi de France et de Navarre.

Le comte de Poitiers devient le roi Philippe V

On ne sait pas exactement à quelle date le régent prit le titre de roi, mais ce fut avant la fin du mois de novembre 1316, peut-être même dès la mort du petit Jean Ier. Fils de Philippe IV le Bel, il prit le nom de Philippe V. Il était surnommé "le Long" car il était de grande taille. Son sacre eut lieu rapidement : ce fut le 6 janvier 1317. Peu de temps après, le 2 février, il réunit une assemblée composée de nobles, de prélats et de bourgeois de Paris qui confirma qu'il était mieux placé que sa nièce pour assumer le titre royal et qu'une femme ne pouvait succéder au royaume de France.

Philippe V.jpg

Gisant du tombeau de Philippe V,

nécropole royale de Saint-Denis

La mort du roi et sa succession

Philippe V le Long décéda de maladie dans la nuit du 2 au 3 janvier 1322, âgé d'une trentaine d'années (il était né en 1292 ou 1293). Marié à Jeanne, comtesse palatine de Bourgogne (Franche-Comté) et d'Artois, il avait eu 5 enfants : 4 filles et un seul fils, Louis, mort nourrisson en 1317. La règle qui écartait les femmes de la succession à la Couronne, que le roi avait fait reconnaître, fut appliquée à sa mort. Ainsi c'est son frère le comte de la Marche qui lui succéda sans problème sous le nom de Charles IV. Ce dernier décéda (1328) lui aussi en ayant que des filles pour lui survivre, filles qui furent écartées du trône au profit du comte de Valois, cousin de leur père. Le principe de masculinité (voir : Les règles de dévolution de la Couronne) semblait définitivement entériné ... c'était sans compter sur le roi d'Angleterre (mais ceci est une autre histoire).

 Nouveau  :

exprimez-vous sur notre

Forum de discussion !

icone forum.png

Envie de jouer ? Demain la Monarchie vous propose un quiz de 10 questions portant sur les thèmes abordés sur le site.

logo chronique d'Arthur.PNG

Dans cette chronique, nous donnons la parole à un jeune royaliste qui nous propose régulièrement des articles sur divers sujets.

Vous avez des questions, des suggestions, vous souhaitez nous proposer des textes, vous voulez faire connaître votre association,...

N'hésitez pas à

nous contacter

Vous souhaitez recevoir par courriel les nouveautés du site ?

Inscrivez-vous

Pour découvrir et faire connaître des associations :
le 
FORUM DES ASSOCIATIONS

Pétition :

Pour un Roi à la tête de la France

800px-Saint-Denis_(93),_basilique,_insig

Le site Demain : la Monarchie vous propose une pétition postée sur la plateforme change.org.

Signez et partagez cette pétition !

Foire aux idées reçues

"La cinquième république est une démocratie."

 → C'est faux ! C'est une oligarchie.

   ► en savoir plus

"La royauté ne peut pas revenir en France."

 → Absurde !

► en savoir plus

"Les royalistes veulent restaurer l'Ancien Régime."

 → C'est très réducteur ! Beaucoup souhaitent au contraire instaurer un Nouveau Régime

► en savoir plus