Quel roi pour la France ?
 
Les monarchistes en France
Les monarchistes français ne soutiennent pas tous le même candidat pour régner sur la France. Si on écarte les survivantistes qui croient en une survivance de la descendance de Louis XVI (hypothèse fort peu crédible), trois courants principaux co-éxistent : les légitimistes soutiennent le descendant du roi Louis XIV (en ligne masculine ininterrompue), les orléanistes sont pour le descendant de Louis-Philippe (roi des Français de 1830 à 1848) et les bonapartistes veulent comme empereur un descendant de Jérôme Bonaparte (frère de Napoléon Ier). Il existe aussi des royalistes qui ne soutiennent aucun prince et qui s'en remettent à Dieu pour désigner celui qui pourra porter la couronne : ce sont les providentialistes.

La légitimité du pouvoir
Dans notre république actuelle, la légitimité du pouvoir repose sur l'élection. Dans notre page sur l'élection présidentielle, vous pourrez constater que cette légitimité est plus que douteuse.
Pour notre projet, il faut un souverain dont la légitimité repose sur une tradition pluriséculaire : l'héritier des rois qui ont construit la France au fil des siècles est le mieux placé pour recevoir le pouvoir suprême. Les lois fondamentales du royaume, qui comprennent les règles de la succession au trône, désignent le candidat des légitimistes : c'est en effet le chef de la branche aînée de notre ancienne dynastie royale (qui a régné sans discontinuer sur la France de 987 à 1792, puis en 1814 et de 1815 à 1830) alors que le candidat des orléanistes est le chef de la branche cadette de la même dynastie. Quant au candidat des bonapartistes, c'est le chef de la famille impériale qui n'a donné que deux souverains à la France.
 
Notre Roi
Notre roi idéal est donc l'aîné (au sens dynastique) des descendants de Louis XIV qui est actuellement Monseigneur le prince Louis de Bourbon, Duc d'Anjou. Pour les Légitimistes, il est le roi Louis XX.

 

Monseigneur le Prince Louis de Bourbon, Duc d'Anjou

(Louis XX)