Le référendum, instrument de démocratie directe

Démocratie directe contre démocratie représentative

La démocratie directe est le nom qui est donné de nos jours à ce qu'on appelait simplement démocratie sous l'Antiquité : la démocratie athénienne, la vraie démocratie, était une démocratie directe. Ce terme s'oppose à celui de démocratie représentative. Cette dernière est celle qu'on appelle communément démocratie de nos jours ; ce n'est pas une vraie démocratie dans la mesure où le peuple ne s'exprime pas directement sur les prises de décision, mais se contente d'élire des représentants (qui ne sont pas vraiment représentatifs) qui prennent les décisions sans contrôle populaire.

Les référendums permettent de faire participer le peuple

La meilleure façon de faire participer le peuple aux décisions est le référendum. En France,  comme dans la plupart des "démocraties", le recours aux référendums est limité (voir  l'article : Les référendums en France) : d'une part, la constitution en encadre l'organisation de telle manière que, dans les faits, seules les institutions centrales, en particulier le président de la république, peuvent en avoir l'initiative.

Les référendums d'initiative populaire

Le référendum d'initiative populaire existe dans plus d'une quarantaine de pays dans le monde, mais pas en France où les référendums nationaux sont organisés à l'initiative du seul président de la république. Ce type de référendum permet à un certain nombre de citoyens de demander à une assemblée législative ou au peuple lui-même de statuer sur une proposition de loi.